Huile d'olive · Dauliba: Hulie d'olive premium sans noyau

Huile Dauliba

image

Dauliba est un mariage de tradition et d’innovation.

Une bouteille d’or liquide pour faire connaître au monde l’endroit qui donne son nom aux olives arbequines. Dauliba, ce sont des siècles de travail des champs réinterprétés, forgés, jusqu’à obtenir une huile intense de la plus haute qualité. Dauliba, c’est le besoin de réinventer demain, un authentique défi pour votre palais.

image
image
image
image

Une huile unique sans noyau.

Dauliba est une huile d'olive extra vierge de 100% Arbequine, bio et récolte précoce. À la différence des autres huiles, pour créer dauliba nous extrayons le noyau avant de broyer les olives et nous pressons uniquement le jus de la pulpe.
Ce processus lui confère des qualités organoleptiques singulières.

image

Plus qu’une huile, un authentique jus d’olive.

Nous extrayons le noyau pour produire une huile plus fine et élégante, qui a les caractéristiques propres de l’huile d’olive verte de récolte précoce : un goût fruité puissant d’olive et d’herbe verte, avec une note piquante qui confère une saveur en bouche intense mais très fine, avec la touche sucrée des arbequines et sans l’astringence du noyau.

image

Nous soignons le moindre détail pendant la production.

Dauliba est élaborée avec amour et passion. Afin d'obtenir une huile de la plus haute qualité, il est important que les olives arrivent au moulin fraîches et bien conservées. C’est pourquoi nous récoltons à l’aube, de sorte que la température extérieure baisse. Pendant tout le processus de production, la température ne dépasse jamais les 25 °C. Nous transportons les olives immédiatement au moulin immédiatement après les avoir cueillies, et en petites quantités. Chaque détail est essentiel pour obtenir une huile de haute qualité.

image

Une huile d’Arbeca. Le village qui a donné son nom aux olives arbequines.

Arbeca est l’endroit qui a donné son nom à la succulente variété d’huile d’olive arbequine.
D’après la légende, le duc de Medinaceli, qui vivait dans le château-palais d’Arbeca, la rapporta de Palestine au XVIIIe siècle. La promesse d’un réal de billon pour chaque olivier planté (qu’il ne tint finalement pas) en encouragea la culture dans toute la comarque.
Cette classe d’olivier était déjà présente dans tout le territoire, mais l’annonce marqua le début de l’apogée de la culture de l’arbequine dans toute la péninsule.
L’arbequine est considérée comme une des meilleures variétés d’olive au monde, que ce soit pour la régularité de sa production comme pour la qualité de son huile. C’est pour cela que nous plantons et cultivons des arbequines. Et parce que nous sommes d’Arbeca, bien sûr.